Ou chroniques d'un papa trop trop fier!

Nous sommes partis jeudi soir à 20H. Après la baignade, Fanny et Antoine nous ont déposés à environ 850m d'altitude histoire de nous épargner une longue grimpée dans la chaleur de l'Ardèche méridionale. Nous avons roulé environ 1H30 avant de nous poser dans une forêt de pins. Petit coup de spleen : "C'est pas drôle d'être que tous les trois, Maman nous manque!".

Au matin, les ambitions étaient plus faibles : "On va rouler aujourd'hui et ce soir, si ça ne va toujours pas, on boucle sur les Vans.". Mais une fois lancés dans la journée, ce fut un festival de cols qui se sont succédés : Col de Meyrand, Col du pendu, Col de la Chavade pour aboutir le soir au Gerbier de Jonc après 70km et 1300m de dénivelé cumulé. Arthur, frais comme un gardon, encourageant son papa, un peu trop chargé : "Allez papa, courage". Petit feu, saucisses grillées et une certitude : C'est à Saint Héand qu'on va et on y arrivera dimanche dans la journée.

Le samedi, départ matinal vers 9H. A 11H, le plus haut col du parcours (la Croix de Pecata : 1559m) était franchi. Les longs bouts droits du sud de la Haute Loire ont été vite avalés et dans le courant de l'après midi nous nous sommes attaqués aux dernières difficultés en approchant du Pilat. Et toujours un Arthur frais et motivé encourageant son papa. Mais surtout, une certitude de plus en plus claire : Saint Héand, ce n'est pas demain qu'on y arrivera mais ce soir! Descente du Col de la République, traversée de Saint Etienne puis la der des der : la montée des brossettes. Papa n'en peut plus, Arthur caracole et sonne à 19H30 chez Mamie Lucie, toute surprise de voir débouler ce petit champion sur son vélo.

Le bilan de la journée est pour le moins époustouflant : en première approximation (qui sera bien évidemment précisée par la suite), la journée a compté entre 110 et 120 km pour un dénivelé de 1300m environ. 2 brevets d'un coup : celui des 100 km et celui des 1000m largement dépassés en une seule fois.

Bravo Arthur de la part d'un papa un peu trop fier. Merci Sébastien pour ton aide et tes encouragements toujours aussi doux aux oreilles d'un papa! Merci à tous les deux d'être aussi adorables. Quel bonheur de vous voir complices, attentionnés, généreux et non avares de compliments l'un envers l'autre! Et merci maman de nous accueillir!